Je comprendsClose

Ce site web utilise des cookies pour d'analyse, du contenu personnalisé et des annonces. En savoir plus

Nous désirons recycler correctement tous les appareils électro que nous collectons, en partie grâce à vous. En Belgique, Recupel fait notamment appel à l’emploi social. Mais nous regardons aussi par-delà les frontières...

Vous croulez sous les appareils électro ? Sachez que vous pouvez vous en débarrasser correctement de plusieurs façons afin qu'ils soient recyclés de manière optimale. Grâce à Recupel, tous ces objets arrivent, au final, à bon port.

Trier correctement avant tout

Tous les appareils sont triés en six fractions, type par type :

  1. Appareils de réfrigération et de congélation
    qui peuvent contenir des gaz/huiles nocifs (comme du CFC).
  2. Autres grands appareils ménagers
    machines à laver, lave-vaisselle, séchoirs, fours…
  3. Écrans de TV et d’ordinateur
    Tous les appareils avec un tube cathodique
  4. Autres appareils 
    GSM, fers à repasser, vidéo, luminaires, écrans plats...
  5. Lampes à décharge
    Lampes fluorescentes et ampoules économiques
  6. Détecteurs de fumée

Recycler et récupérer

Pour la première phase du recyclage des appareils électro usagés (le démantèlement manuel), nous faisons appel à de la main-d’œuvre issue de l’économie sociale, dans la mesure du possible. Elle élimine, dans des conditions sécurisées, les parties composées de substance dangereuse, comme l’amiante, le mercure… C’est ce qu’on appelle la dépollution. Ces composantes sont ensuite prises en charge par des entreprises spécialisées.

Les matières restantes peuvent être récupérées et réutilisées. Les matériaux récupérés (métaux ferreux, non ferreux, plastique, verre et matières premières rares) serviront à fabriquer de nouveaux produits.

Déchets électro : collaboration avec l’Afrique

En 2012, Recupel et WorldLoop ont décidé de travailler main dans la main. WorldLoop est une ONG belge qui contribue au recyclage des déchets électroniques (également connu sous le nom de « e-déchets » ou « e-waste ») en Afrique.

Tout a commencé au Kenya, mais nous sommes désormais déjà actifs au Rwanda, en Tanzanie, en Zambie, au Sénégal, au Bénin, au Burkina Faso et à la Côte d’Ivoire. Nous avons, en parallèle, même lancé un projet en Amérique du Sud. La collaboration a d’ailleurs été couronnée par une prestigieuse récompense.

 

En savoir plus sur l'importance du recyclage des déchets électro ?

 

esc